La douceur de France #1

En route de bonne heure mais heureux de se dire que nous parviendrons en France avant la nuit, la ville d’Aachen s’effaçait dans le rétroviseur. La Belgique nous a offert une traversée très ensoleillée et nous a comblée de bonheur à Bouillon. Au lieu de manger des sandwichs dans le camion, nous avons vu un panneau « Barbecue à volonté – 14€ ». Bon bah on a pas réfléchi beaucoup ! Cette pause dans une petite auberge au bord de l’eau fut un moment tellement agréable. Quelques minutes après le repas, nous passions la frontière française. Émotions. Que penser en revenant dans notre pays…Après un cri de joie des enfants, le silence prend place dans l’habitacle. Chacun, nous reflechissons à tout cela…
Et enfin, nous arrivons chez Méla (la sœur de Nico) et son amoureux Vincent, dans leur maison magique des bords de Seine, près de Troyes. Des grands câlins, des sourires, des « ah oui on a vu un truc génial en Norvège » à « C’était comme ça aussi en Nouvelle Zélande »…Un dîner si agréable…
Nous passerons nos nuits là-bas, dans le camion, histoire de prolonger le plaisir.
La journée sera d’un calme paisible. Pieds dans l’eau, photos, discussions au frais. La soirée sera papillonesque! (comprends qui peut!) Nous avons appris des tas de choses sur les papillons de nuit  grâce à un de leur couple d’amis.
Et le lendemain, direction la Beauce…

Merci à vous deux presque trois pour la douceur de maison et la douceur de vos regards amoureux.

 

Une réflexion sur “ La douceur de France #1 ”

  1. Coucou les nordistes,
    merci à vous de votre première escale chez nous. Un régal ! Et Zébulette aura un renne dès la naissance ! la classe ! On a adoré vos morceaux de souvenirs  » à chaud « , et partager avec vous cette petite pause.
    Un petit vent d’aventures et de vacances a soufflé sur le bord de Seine durant deux jours.
    Des bisous et bonne fin de voyage de nous presque trois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*